Cyclistes : connaitre et respecter les règlementations sur le sécurité avant de prendre la route

Tous les usagers de la route, que ce soit en ville ou en milieu rural, et même sur les sentiers battus, doivent respecter les consignes de sécurité et les règlementations pour se protéger et protéger les autres personnes. De ce fait, un cycliste qui prend son vélo, quel que soit son type, doit être en mesure d’optimiser sa sécurité et celle des autres sur route, mais aussi de disposer d’une assurance qui couvre un éventuel cas d’accident.

Ce qu’il faut connaitre sur la sécurité du vélo

Comme tous véhicules roulant sur la voie publique, le vélo doit respecter le code de la route et la sécurité d’autrui. Cependant, contrairement aux conducteurs de véhicules motorisés, le cycliste n’a pas besoin de posséder un permis de conduire pour pouvoir enfourcher son vélo et partir à l’aventure. Toutefois, il doit avoir une très bonne connaissance du code de la route et des règlementations concernant la sécurité routière. En effet, si ce dernier cause des infractions sur la route, il peut écoper d’une amende qui peut aller jusqu’à 750 euros. Et cela, s’il n’a pas respecté les règles de sécurité et les mentions dans le code de la route. Par ailleurs, vous devez aussi savoir que téléphoné tout en conduisant un vélo est formellement interdit. En cas d’infraction, vous pouvez écoper d’une amende de 22 euros minimum. Pour sa sécurité, il est également important que le cycliste ait le bon équipement sur lui et sur son vélo. Ainsi, que ce soit pour une conduite de jour ou de nuit, le vélo doit disposer d’un catadioptre à l’arrière et sur les côtés. On doit aussi trouver un autre catadioptre, installé à l’avant et qui doit être de couleur blanche si celui qui est à l’arrière est de couleur rouge. Le vélo doit également disposer d’un avertisseur sonore ainsi que d’un système de freinage efficace et performant. Concernant la conduite de nuit, outre les éléments cités ci-dessus, le cycliste devra enfiler un gilet avec des bandes fluorescentes. Il sera aussi dans l’obligation d’avoir sur son vélo, des feux de position à l’avant et à l’arrière. Dans le cas d’une conduite de nuit, si le cycliste éteint ses feux, il peut se voir octroyer une amende.

Comment bien conduire un vélo ?

Pour bien conduire un vélo, il est essentiel de connaitre les codes de la route en zone urbaine. Pour garer son vélo, le cycliste doit ainsi, monter sur la chaussée, et garer son vélo en respectant le sens de la circulation. Par ailleurs, il est interdit de garer le vélo autre que sur les emplacements prévus à cet effet. Autrement, il peut écoper d’une amende et voir son véhicule partir en fourrière. Concernant la circulation, il est interdit pour les vélos de rouler sur les autoroutes et aussi, sur les voies rapides. Il est, toutefois, possible qu’il roule sur les trottoirs si ces derniers se situent dans une zone qui n’est se situe pas dans une agglomération et que le cycliste roule doucement, et sans se presser. Sur route, il est du droit du cycliste de conduire sur les zones d’accotement, mais aussi, d’emprunter les zones piétonnes. Mais dans ce cas, il doit rouler à faible allure pour éviter les accrochages avec les piétons. Si vous roulez à 2 ou que vous avez un autre cycliste devant vous, vous devez respecter la règle des 2 secondes de distance pour ne pas être trop près de l’autre cycliste. Il est tout de même possible de rouler côte à côte, si la voie est libérée. Mais l’autre doit se mettre à l’arrière si un véhicule à moteur approche. Pour prendre un virage, il est possible de serrez à droite ou à gauche, selon le sens du virage. Cependant, il ne doit pas dépasser par la droite dans une zone à forte circulation. Et enfin, si vous descendez de votre vélo et que vous marchez à côté du véhicule, vous serez considéré comme un piéton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *