Faut-il souscrire une assurance vélo ?

Savez-vous que si vous souscrivez une assurance vol pour votre vélo, votre garantie ne vous indemnisera pas si l’on vous le vole ? Eh oui, les plus de 500 000 vélos volés chaque année en France ne sont pas indemnisés…Et alors, vous demandez-vous peut-être, à quoi bon une assurance vélo ? D’un autre côté, si vous causez des dommages à une tierce personne, vous bénéficiez d’une couverture par la responsabilité civile. D’accord.

Est-ce si nécessaire ?

Que décider ? Est-ce utile une assurance vélo contre le vol et les éventuels accidents de la route ? Le fait est que le vélo n’a pas à être obligatoirement assuré. C’est la garantie responsabilité civile de votre assurance multirisque habitation qui couvre tout dommage causé à un tiers. Pourtant, votre contrat ne couvre votre vélo que lorsqu’il se trouve chez vous. Que se passe-t-il donc lorsque vous circulez avec à l’extérieur de votre propriété ?

Une assurance complémentaire

L’assurance vélo est nécessaire seulement si vous entrez dans le cadre strict des clauses que vous imposent vos assureurs et qui, cependant, limitent fortement vos chances d’être indemnisé. Ce qui nous amène à l’assurance spécifique complémentaire dans le but d’assurer votre vélo tout le temps, où que vous vous trouviez et quelles que soient les circonstances. Mais il faut que vous sachiez que ce contrat stipule que, si vous souhaitez assurer votre vélo, celui-ci doit obligatoirement être attaché à un élément fixe à l’aide d’un bon antivol qui bloque les 2 roues. Il faut admettre que ce n’est pas facile à trouver et si vous devez vous en occuper vous-même, transporter un tel élément n’est pas chose aisée. Assurer votre vélo à 100 % est donc possible mais sous plusieurs conditions qui ne sont pas toujours faciles à réunir.

La couverture

Une telle assurance vélo vous couvre également en cas d’agression entraînant le vol ou la dégradation de votre deux-roues. Si vous entrez en collision avec une voiture et que vous tombiez, que votre vélo est abîmé, votre assureur a alors le choix entre le remplacement de votre vélo ou le réparer, si possible. Et puis, il faut que vous sachiez aussi que la majorité des assureurs limitent la couverture entre 7 et 21h, c’est-à-dire dans la journée. De plus, si vous vous faites voler votre vélo 1 mois après l’avoir acheté, il vous faudra attendre 11 mois avant de pouvoir assurer votre nouveau vélo, pour la simple raison qu’un seul vol est indemnisé par an. Il faut avouer que ce sont des arguments qui n’encouragent pas vraiment à assurer son vélo. Mais pour couronner le tout, pour bénéficier d’une assurance, votre vélo doit être neuf et vous devez absolument l’assurer dans les 45 jours suivant son acquisition. Et encore une dernière démarche, il faut marquer et enregistrer votre vélo auprès d’une association qui gère ce marquage. Aussi, l’assurance vélo est possible, mais les clauses sont assez contraignantes, toutefois, pour prévenir tout risque, c’est la seule option à prendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *