Quel équipement de signalisation pour assurer votre sécurité sur un vélo ?

Les chiffres officiels ont montré qu’en 2017, plus de 3 448 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route en France, dont 173 parmi eux qui sont des cyclistes. En détail, 8% de ces derniers sont tués par un véhicule de tourisme et 9% par un poids lourd ou un véhicule de transport en commun. La sécurité routière est un des grands défis dans ce cas, et des règlementations à cet effet, ont été mises en place pour limiter les casses. La plus importante d’entre elle se base sur la visibilité du cycliste pour assurer sa sécurité et celle des autres utilisateurs routiers.

Les éléments obligatoires : les éléments de visibilité

Ce qu’il faut retenir quand on parle de pratique du vélo, c’est que l’essentiel est d’être constamment vu par les autres usagers de la route. Comme tout utilisateur routier, dans ce cas, il y a certaines règlementations et obligations que le cycliste doit respecter. Pour commencer, le vélo de ce dernier doit avoir un phare avant blanc ou jaune, et un autre à l’arrière, de couleur rouge. Ensuite, les catadioptres qui sont des dispositifs de rétro éclairage, doivent également être posés sur le cadre, et sur tous les côtés d’une remorque, s’il en traine). Ensuite, les réflecteurs sont à mettre en latéral sur les rayons ou les pneus, mais également, au niveau des pédales. Enfin, il ne faut pas oublier les feux de position qui permettent aux autres usagers de voir nettement votre position et votre gabarit sur la route. Il devrait, dans ce cas, y en avoir aussi bien en avant qu’en arrière.

La sécurité du cycliste grâce aux accessoires

Quoi de mieux que de porter des accessoires réfléchissants pour être bien visible quand on roule sur une route, de jour comme de nuit. En effet, ces derniers renvoient la lumière des émetteurs, aussitôt éclairés par ces derniers. Les grandes marques de bicyclettes, tout comme les fabricants de pièces de vélo, produisent continuellement divers modèles d’accessoires afin de s’assurer que les cyclistes disposent d’un maximum d’accessoires qui leur permettent d’optimiser leur sécurité sur route. De ce fait, de nos jours, chaque cycliste peut se munir d’un brassard, d’un gilet, d’un bandeau, d’une housse de sac à dos… stylés et à la fois innovants, mais réfléchissants. Sachez qu’il existe même des accessoires qui résistent au froid et surtout à l’humidité. Ces derniers sont imperméables (bonnet, gants, chaussettes…), et qui sont également lumineux. Le port du casque est également, obligatoire pour les cyclistes qu’il en existe différents modèles sur le marché, répondant à un besoin de circuler le jour ou la nuit. Et enfin, on peut aussi trouver des accessoires et des gadgets pratiques fluorescents qui sont là pour optimiser la visibilité que ce soit des talkie-walkie, un haut-parleur, une lumière intégrée, etc.

Rendre un vélo le plus visible possible

Il existe également de nombreux accessoires qu’on peut se mettre sur les différentes parties de vélo. Le but est le même, dans ce cas, c’est-à-dire, de pouvoir signaler sa présence aux environs sans pour autant ressembler à un sapin de Noël. De ce fait, deux types de sources d’éclairage sont indispensables. Soit, ce dernier provient d’une source d’énergie venant du vélo lui-même, soit l’éclairage est appelé passif, c’est-à-dire, qu’il est réfléchissants. Pour ce dernier cas, on peut mettre les tiges réfléchissantes sur les rayons du vélo, associés à des guirlandes lumineuses sur le cadre. On peut également opter pour des sprays fluorescents temporaires, des paniers avec réflecteurs, et des différentes sacoches qui renvoient la lumière. Tous ces équipements ont été créés et réglementés de manière à assurer la sécurité optimale du cycliste et d’éviter les accidents qui peuvent être irréversibles, voire, mortels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *