Le cyclisme : Pour un monde sain

On parle souvent de la contribution du cyclisme à la santé physique et psychique mais pas assez du bonheur qu’il apporterait à la planète bleue bien aimée. De ce fait, il faut sensibiliser les gens à opter pour un vélo plus qu’un quelconque autre moyen de locomotion motorisée. En effet, il semble être une solution miracle face à la destruction de l’environnement actuellement. L’article aborde quelques points sur les bienfaits de ce petit bijou pour la Terre.

Le vélo contre le réchauffement climatique et la pollution de l’air

Ne serait-ce pas horrible d’avoir la disparition de ces pauvres pingouins et tant d’autres espèces sur le dos ? Peu importe les arguments, la vérité est inébranlable. L’homme est le principal responsable de la destruction de la couche d’ozone. Les véhicules motorisés laissent échapper énormément de gaz carbonique qui contribue à environ 40 % du gaz à effet de serre, tandis qu’un vélo n’émet aucun gramme de gaz carbonique ni aucun autre polluant. Il est inutile d’avoir besoin de pot d’échappement. Avec l’utilisation de la bicyclette, la pollution de l’air serait réduite à moitié. Pédaler permet de contribuer au sauvetage de quelques milliers d’êtres vivants par an.

Un calme pour l’environnement

Le vélo est un moyen de transport très silencieux, pas de vibration, pas de grondement de moteur. Si l’on rêve d’une petite expédition, il est le meilleur moyen de locomotion. Cela évitera de faire peur aux pauvres animaux. D’autant plus qu’il est très peu encombrant. Vu sa petitesse, il est capable de se faufiler n’importe où sans faire peur ni de blesser d’autres êtres vivants. Le silence du cyclisme ne fait que du bien aux animaux mais également à chacun d’entre nous. Il est primordial de prendre des décisions favorables à toute la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post