Tout ce que vous devez savoir sur le vélo électrique

Appelé aussi e-bike ou VAE, pour vélo à assistance électrique, le vélo électrique séduit de plus en plus de Français aujourd’hui, bien qu’il soit encore assez cher à l’achat. L’intérêt du VAE est que vous pédalez moins, vous êtes moins fatigué à l’arrivée, ce qui veut dire que vous pouvez en faire davantage. Et si vous l’utilisez pour aller au travail, vous ne serez pas épuisé grâce au moteur dont le vélo est équipé, ce qui est une aide précieuse au pédalage.

Un vélo pour tous ?

En réalité, le vélo électrique est à peu de chose près similaire au vélo classique. Le fait est que malgré son appellation, ce n’est pas un véhicule électrique car il est impossible d’avancer sans pédaler. Le moteur est là pour vous assister et non pour se substituer au pédalage et surtout c’est un atout lorsque vous devez grimper une côte ou lorsque vous être à contre-vent. C’est donc un vélo comme tous les vélos habituels et il est excellent pour faire du sport. Il vous apporte les mêmes bienfaits qu’avec un vélo classique.

Informations pratiques concernant le vélo électrique

Etant donné que c’est un vélo comme les autres, vous n’avez pas besoin d’un permis pour en conduire un. Le casque n’est pas non plus obligatoire mais il est conseillé par mesure de sécurité. Et bien sûr, vous devez bien connaître les codes de la route car une fois que vous y êtes, vous y êtes soumis comme tout le monde. Si vous possédez un vélo homologué, vous avez le droit de rouler aussi bien sur les routes que sur les pistes cyclables. N’oubliez pas, comme pour toute bicyclette, avec le vélo électrique, vous devez mettre pied à terre pour vous engager sur le trottoir.

La question de l’homologation

Au moment d’acheter votre e-bike, assurez-vous que celui-ci est bien homologué, ce qui veut dire qu’il respecte toutes les normes de sécurité vous permettant de circuler avec sur le territoire français. Si vous ne disposez pas de cette homologation pour votre bicyclette, vous n’aurez le droit de circuler avec que dans les voies privées, ce qui signifie uniquement dans votre jardin. Donc, posez la question au vendeur mais normalement, la mention « Conforme aux exigences de sécurité » doit aussi être marquée sur l’emballage et sur le cadre du vélo. Et en plus, vous pouvez demander un certificat de conformité au vendeur, ce qui vous servira dans le cadre d’un contrôle policier ou si vous souhaitez prendre une assurance vélo. Les normes de l’homologation sont entre autres : 1/le respect du décret 95-937 qui stipule que le vélo doit être monté à 100 % et accompagné d’une notice, des équipements de signalisation et un appareil avertisseur et 2/le respect de la norme européenne NF EN 15194 relative aux tests et aux exigences de sécurité. Il ne faut pas confondre le e-bike avec le vélo électrique rapide qui peut atteindre et même dépasser les 45 km/h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *